Alors que la directive européenne protégeant le secret des affaires a été adoptée ce 13 avril au Parlement (par 77% des députés), l’ouvrage de Sabine Marcellin et Thibault du Manoir de Juaye fait le point sur ce nouveau dispositif, qui complète la protection juridique déjà permise par la propriété intellectuelle ou le cadre du droit pénal.

 

Ce livre est l’occasion pour les entreprises de mieux comprendre les enjeux derrière la protection des données, à l’heure du big data et de l’espionnage économique, les limites de ce secret d’affaires (divulgation servant « l’intérêt public »…) et le cadre juridique dans lequel il s’inscrit.